Henri Rivière, entre impressionnisme et japonisme

Bibliothèque nationale de France

2009

Créateur du célèbre théâtre d’ombres qui fit la réputation du Chat noir à la fin des années 1880, Henri Rivière s’illustre dans l’art de l’estampe par sa passion de la couleur. L’exposition présente l’œuvre d’Henri Rivière dans toute sa diversité en mettant l’accent sur la Bretagne et le Japon qui ont été pour l’artiste de formidables sources d’inspiration.

Le volume important et la clarté de la salle d’exposition de la Galerie Mazarine favorise une scénographie minimale au service des œuvres. La proportion étirée de la salle est exploitée de façon à dynamiser le parcours et à optimiser la présentation des thèmes et œuvres.

Le parcours est ponctué par des kakémonos suspendus recevant les textes d’introduction de chaque section de l’exposition. La face arrière de ces kakémonos est support d’une impression grand format d’une œuvre d’Henri Rivière. En fin d’exposition, on découvre, dans le sens retour, l’impression complète décomposée. Les tonalités des espaces sont organisées suivant une progression de l’ombre à la lumière telle qu’on la retrouve dans les œuvres au fil de la vie d’Henri Rivière.

maître d’ouvrage Bibliothèque nationale de France
commissaire Valérie Sueur-Hermel
lieu site Richelieu - Galerie Mazarine
mission scénographie, éclairage, graphisme avec CL Design
œuvres 240 estampes et aquarelles
date 7 avril 2009 - 5 juillet 2009
budget 90 000 €
surface 400 m²