La Conciergerie fait sa Révolution

L’atelier MAW présente le nouveau parcours de visite de la Conciergerie. La scénographie a entièrement été repensée au service d’une approche plus juste de la Révolution. La présentation restitue la lisibilité des espaces qui ont été remaniés à de nombreuses reprises. Les visiteurs découvrent un parcours unifié et rythmé réalisé avec CL Design et Mosquito.

Nous vous conseillons la balade radiophonique avec Guillaume Mazeau dans le nouveau parcours de la Conciergerie. France Culture, émission La fabrique de l’Histoire : Anaïs Kien réalisée par Séverine Cassar.

 Des dispositifs de médiation graphique et multimédia ont été conçus en toute complémentarité pour apporter au public les clés de compréhension de la période : carte des lieux de justice à Paris, frise chronologique, film ou encore maquette interactive de la Conciergerie au XVIIIe siècle.

 La Conciergerie devient au printemps 1793 le lieu d’une justice d’exception en plus de sa fonction carcérale. La salle des noms présente dans une scénographie immersive plus de 4 000 noms des personnes jugés par le Tribunal révolutionnaire pour crimes politiques. Une table numérique permet de consulter des documents d’archives des plus grands noms de la Révolution jugés par ce Tribunal : Danton, Marat, Madame du Barry, Robespierre, Marie-Antoinette, etc.

 Les salles muséographiques du premier étage apportent un éclairage sur la réforme judiciaire depuis la Déclaration des Droits de l’Homme jusqu’à la mise en place de la Terreur. L’ambiance lumineuse et colorée crée une atmosphère propice à susciter la curiosité des visiteurs. Le propos est soutenu par une riche iconographie révolutionnaire, ainsi que des ouvrages, des sculptures et des médailles du Tribunal.

 La chapelle met à l’honneur Marie-Antoinette. Une vitrine centrale présente les œuvres exceptionnelles en provenance des collections du musée Carnavalet : chemise de la reine, crucifix, reliquaire contenant des cheveux. Ces objets censés lui avoir appartenu et qui fascinent depuis la fin du XVIIIe siècle bénéficient d’une mise en valeur qui produit du sens dans ce monument où les mémoires se superposent. En témoigne les petits bibelots en bois tourné révélant en ombre chinoise les profils de Louis XVI et Marie-Antoinette.

Source vidéo : France info - culturebox, reportage : I. Schultz / A. Blanchard / F. Cattin. Pour en savoir plus : exposition virtuelle à la Conciergerie

Voir le projet